Zénith de Montpellier

A l’origine, le projet de Montpellier développait l’idée d’un bâtiment assez neutre et inerte dans la journée : aucune couleur, seulement des brillances, le gris métallisé de la toile, le parement inox de la façade. C’est le soir, au moment du spectacle, qu’un dispositif d’éclairage donnait au bâtiment sa véritable image. Depuis l’an 2000, la toile arbore une couleur bouton d’or qui tranche avec cette neutralité.

[ + ] de détails [ – ] de détails     pdf